Le processus d’écriture

C’est un rituel bien rôdé : une première soirée chez Marie-Bernard MARTINEAU marque le début du long cheminement vers l’écriture des tableaux… Les auteurs sont reçus avec toute la convivialité et simplicité qui caractérisent leur hôte. Un repas animé et, il faut bien le dire, bien arrosé accompagne le tout…

Nous sommes alors au mois d’avril des années paires (la revue se jouant toutes les années impaires). Cette première réunion est avant tout une occasion de se revoir après des mois de « vie normale »… On commence à évoquer des idées, des thèmes qui pourraient être abordés. Si certains ont déjà bien avancé, ils en font part aux autres afin d’éviter les doublons.

S’ensuivent quelques autres soirées (sans festoyer, plus « studieuses ») au cours desquelles les idées de tableaux s’affinent ou s’affirment. A chacun sa spécialité : pour certains, ce sera la vie politique française ou internationale, d’autres sont plus à l’aise sur des tableaux avec jeux de mots à gogo, d’autres ont une affinité pour croquer les travers de monsieur tout le monde… c’est toute cette disparité d’écriture qui fait certainement le succès de la Revue.

 

Après les vacances d’été où chacun peaufine, affine, termine son tableau, les réunions de septembre sont celles où on commence à dévoiler ce qui a souvent mis des jours ou des mois à être couché sur une feuille…

Enfin, vers la mi-octobre c’est la date fatidique : chaque auteur doit rendre sa copie définitive. Si certains ont leur tableau déjà écrit dès les premières réunions, d’autres aiment être dans l’urgence, y puisent peut-être leur inspiration et rendent leur texte…le jour J et pas avant !!

 

Les auteurs de la revue 2017 :

auteurs

en bas, de gauche à droite  : Guy TRAVERT, Yoan OUVRARD, Alexandre LIAIGRE, Pierre RAPIN, Daniel SELLIER

en haut, de gauche à droite : Pierre-Marie LOISEAU, Dominique BLANCHARD, Marie-Bernard MARTINEAU, Louis-Marie GABORIEAU, Julien SELLIER

 

Partager cette page sur :