Trop, ce n’est pas joli… pas assez, c’est fade… elles ont toujours le bon dosage et mettent bien en valeur les danseuses, acteurs et actrices qui se retrouvent en pleine lumière…. elles sont aux premières loges pour recueillir les émotions, les joies, les (rares) peines d’un loupé… Bien que rarement mises en valeur, elles sont essentielles au rendu de la revue

maquilleuses

Partager cette page sur :